S'agit-il ou non d'une allergie ?

L'amélioration de la santé et de la qualité de vie commence par un bon diagnostic. Sans test sanguin, l'incertitude sur le diagnostic de l'allergie peut atteindre 50 %, ce qui limite les chances d'une prise en charge optimisée.

L'anamnèse et l'examen physique sont cruciaux dans le processus de diagnostic ; toutefois, utilisés seuls, ils peuvent entraîner des diagnostics peu fiables. De nombreuses maladies présentant des symptômes couramment associés à l'allergie ont une étiologie bien différente et, par conséquent, doivent être traitées différemment. Les tests sanguins d'allergie ont par ailleurs montré qu'ils pouvaient renforcer le taux de diagnostics de première intention corrects, c'est-à-dire déterminer si les symptômes sont réellement dus à une allergie.

Prise en charge améliorée de la maladie

Grâce à ces informations, vous pouvez mieux cibler la prise en charge du patient (traitement adapté, conseils d'éviction, orientation vers un allergologue) ou, si nécessaire, continuer à rechercher les causes des symptômes. Le bien-être du patient peut alors être amélioré.

Le test sanguin* améliore la détection des allergies et aide à éliminer les allergies.

  • Diminution du nombre de patients dont le diagnostic allergique est incertain
    de ~ 50 % à ~10 %
  • Augmentation du nombre de patients diagnostiqués comme non allergiques
    de ~ 10 % à ~50 %

* utilisé en confirmation/exclusion de l'orignie allergique en complément de l'anamnèse et des examens cliniques.

 

Références

  • Duran-Tauleria E. et al. The utility of specific immunoglobulin E measurements in primary care Allergy 2004; 59 (suppl 78):35-41
  • Niggemann B. et al. Paediatric allergy diagnosis in primary care is improved by in vitro allergen-specific IgE testing. Pediatr Allergy Immunol 2008; 19:325-331